ATG

— Maison de la culture du Japon à Paris

C’est à l’initiative de petits produc­teurs, de critiques de cinéma et de cinéphiles associés que l’ATG fut fondée en 1961. Elle put concrétiser ses projets grâce à un mécénat de la compagnie Tôhô qui la dota d’un réseau de dix salles indépendantes. En moins de cinq ans, l’ATG devint le principal foyer artistique nippon, volontairement anti-commercial et anti-industriel, à la marge d’un studio-system trop contraint par la rentabilité pour oser s’ouvrir aux avant-gardes nées de l’effervescence politique et culturelle de l’époque. Le système ATG (économie de moyens, partage des ris­ques avec les réalisateurs-producteurs, primauté de l’art) fut un moment unique dans l’histoire du cinéma mondial sans lequel le cinéma d’auteur japonais n’aurait peut-être jamais existé.

Affiche-programme, 45 × 63 cm ouvert, 5 couleurs, insertions presse

Illustration originale de  Tanadori Yokoo. Photographie extraite du film « Mandala », 1971, Kodai / Art Theatre Guild of Japan

MENU

STUDIO

FACEBOOK

INSTAGRAM

ELLO

© 2017 Graphique-lab